Quand effectuer un test de paternité

Le test de paternité est un examen qui permet d’établir le lien de filiation entre un père et son enfant. Il est généralement requis lorsqu’il existe un doute sur l’identité du père ou pour authentifier la paternité. Ce n’est pas l’idéal pour une personne d’avoir à se soumettre à ce genre d’examen mais il existe plusieurs situations qui entrainent le recours à la réalisation d’un test de paternité. Certaines d’entre elles sont abordées au sein de cet article.

Les situations nécessitant un test de paternité

Les situations conflictuelles ne manquent pas dans les relations humaines. Un test de paternité peut être nécessaire lorsqu’après un rapport sexuel non protégé entre deux personnes qui ne sont pas en couple, le fruit soit un enfant et que le père doute de sa paternité. En cas d’infidélité suivi de la naissance d’un enfant, un test de paternité peut être requis. Un test de paternité peut également être nécessaire dans des situations de succession afin que l’enfant puisse être reconnu comme bénéficiaire du patrimoine familial de son géniteur. Il peut également être demandé dans le cas où un père souhaite s’occuper de son enfant mais la mère s’y oppose pour des raisons infondées. Ce test peut être réalisé à domicile en commandant un kit ADN, pour ce faire, obtenez votre test de paternité sur ce lien.Pour une procédure authentique, faites appel à la justice. Elle vous guidera tout au long du processus.

Le test de paternité pour un enfant en gestation

Un test de paternité peut être demandé pour un enfant encore en gestation. Afin d’éviter des problèmes de santéqui pourraient survenir suite à la réalisation de prélèvement d’échantillons d’ADN par des méthodes dites invasives comme l’amniocentèse ou la biopsie chorionique, il est possible de se servir du sang de la mère. Ce dernier porte en effet les informations génétiques du bébé. Le prélèvement sanguin peut être effectué dès la neuvième semaine de grossesse.