Il y a de nombreuses raisons ou situations qui font couler nos larmes. Si certains préfèrent retenir leurs larmes peu importe, d’autres les font couler plus facilement. Mais encore faut-il comprendre ce qui provoque ces phénomènes.

Les larmes émotionnelles

Il importe de noter que l’humain est le seul être humain qui pleure suite à l’émotion. En effet, cela peut être causé par une forte tristesse. Cela peut également être une réponse pour se soulager d’un énorme stress ou tension que l’on a accumulée un long moment. Cependant, il y a aussi ce qu’on appelle larme de joie. Certaines personnes pleurent également quand elles sont contentes. Dans tous les cas, il s’agit des larmes déclenchées par différentes émotions.

Toutefois, si certaines personnes pleurent d’une façon normale si l’on peut dire, d’autres ont vraiment du mal à contenir leurs larmes. Le contraire peut aussi être possible dont l’absence de larmes suite à une rétention et refoulement trop importante des émotions, et cela, depuis longtemps. Dans les deux cas, il est judicieux de se faire aider, car cela peut avoir des impacts sur le quotidien. Plus d’informations et se faire aider sur psychologue-nivelles.be

Par ailleurs, les études ont montré que le fait de pleurer suite à des émotions améliore le cerveau. En effet, il y a une sorte de réaction chimique qui se produit lors de la production les larmes. D’autant plus que la composition de ces larmes d’émotions est différente. De ce fait, il est prouvé que pleurer permet de se sentir mieux après et de soulager une tension.

Larme permanente

Les larmes permanentes sont produites d’une façon continue par les glandes au-dessus de l’œil. Il s’agit de larmes utiles pour l’œil. C’est leur protection contre les pollutions dont les poussières. Ces larmes sont étalées sur l’ensemble de l’œil par le battement des yeux. Cela permet également de maintenir les yeux hydratés.

En outre, les larmes en continu sont composées de sel, d’eau, du lipide et du mucus. Il est à noter que cette sécrétion diminue au fil des années. Particulièrement chez les femmes après la ménopause. D’autant plus que l’hormone œstrogène favorise la production des larmes que cela soit des larmes permanentes ou émotionnelles.

Les larmes de réflexes

Comme son nom l’indique, les larmes de réflexes sont sécrétées par les glandes en guise de réaction face à des stimulations externes. A titre d’exemple, c’est ce qui se passe quand on épluche les oignons ou bien quand on a de la poussière dans l’œil. Cela peut aussi être dû à une irritation ou une lumière trop forte. Dans tous les cas, ces larmes sont appelées les larmes réflexes.

Les larmes réflexes sont composées principalement de l’eau. C’est d’ailleurs pour cela que ces larmes sont considérées comme n’ayant aucun bénéfice sur les yeux et l’état émotionnel. A noter que dans tous les types de larmes, il y a une sorte de système de drainage afin de balancer la production de larmes. C’est ce système qui fait que quand on pleure, on a généralement un écoulement nasal.