alimentation bébé

La diversification alimentaire étant une étape impérative, il existe des méthodes qui peuvent aider les parents. La règle de base est de respecter l’envie et le goût de l’enfant. Il faut être attentif à ses réactions lors des repas. Quant à l’âge de la diversification, il est de 5 mois en général. Cependant, d’une raison ou d’une autre, elle peut être précoce ou un peu tardive.

Y aller doucement et petit à petit

Les pédiatres ont, dans un premier temps, défini l’âge de diversification alimentaire à 4 mois. Puis un peu plus tard à 6 mois. En dessous de ces âges, le lait maternel ou le lait 1er âge suffit pour apporter les nutriments nécessaires au développement du bébé. Actuellement, le pédiatre conseille de commencer la diversification vers le 5 ème mois, sauf en cas d’antécédent allergique dans la famille.

En outre, il est conseillé de respecter le rythme du bébé. Avant le 4 ème mois, les bébés rejettent les aliments solides avec la langue. C’est un réflexe qu’ils ont parfois jusqu’à leur 6ème mois. Ce qu’on peut faire, c’est de proposer une cuillère en caoutchouc et surveiller l’utilisation que le bébé en fera. Pour d’autres articles intéressants sur le bébé et parents, voir ici http://www.jeune-maman.fr/

Choisir les aliments à introduire avec grand soin

Il est conseillé de noter l’aliment donné au bébé dans un carnet avec la date précise de l’introduction. Cela permet au pédiatre de se situer si jamais le bébé présente une allergie. Pour se faire, on donne un seul nouvel aliment à la fois pendant les 6 ou 8 premiers jours de la diversification. Cela permet une meilleure détection de l’allergène.

De plus, il est important de bien respecter l’ordre des aliments. En effet, certains aliments sont à proscrire avant le 12 ème mois. Ceci dit, ils peuvent causer une accumulation de gaz dans les intestins ou provoquer des allergies ou encore difficiles à digérer. On peut citer en exemple le blanc d’œuf. De plus, il faut toujours prendre en compte de l’antécédent familial en termes d’allergies.

Continuer le lait infantile et limiter les jus de fruit

L’allaitement du bébé est recommandé jusqu’à ses 2 ans. Il en est de même pour le lait infantile. Le lait doit rester l’aliment de base du bébé. Cependant, il importe de souligner que le lait de vache est trop riche en protéine pour un bébé. Il est donc à garder pour les 2 ou 3 ans du bébé. Le lait de croissance est également une bonne option à partir de 1 an jusqu’à 3 ans.

Quant aux jus de fruit, ils ne sont pas nécessaires avant 6 mois. Une cuillère de temps en temps peut aider à soulager une constipation, mais pas plus. Par ailleurs, il ne faut jamais rajouter du sucre au jus ou encore donner du jus de fruit ordinaire à un bébé. Ce qu’on peut faire pour couper l’acidité, c’est ajouter un peu d’eau. Toujours dans l’option du fruit, il est préférable au laitage pour le dessert si le bébé a mangé du fromage. A introduire seulement à partir de 8 mois.